vendredi 20 février 2015

Amour, travail, consommation


Le temps, c’est de l’amour !
Souvent, le temps que nous consacrons à l’autre mesure l’amour que nous lui portons.
Chacun, au fond de nous-même, n’aspirons qu’à aimer et être aimé. Si le temps de notre passage sur terre n’était consacré qu’à l’amour, ne serions-nous pas au paradis ?
Or nous consacrons une grande partie de notre temps à travailler, et une autre à consommer.
Des hommes et des femmes consacrent tellement de temps à leur travail qu’ils n’arrivent pas à vivre en couple, à construire une relation durable. Ou ils arrivent à faire fuir leur partenaire, lassé de passer des soirées seul(e) pour cause de réunion ou de dossiers, de bilan, … à finir.
Loin des yeux, loin du cœur !
Nous sommes parfois tellement imprégnés par notre travail qu’il devient notre seule préoccupation, et ce n’est pas toujours passionnant pour l’autre. Nous pouvons mettre beaucoup d’amour dans notre travail et y trouver des satisfactions, mais est-ce suffisant pour remplir une vie ?
Pour oublier ce vide relationnel, nous passons alors du temps à consommer, confondant le plaisir éphémère d’un achat avec le bonheur et la joie. Mais c’est mieux que rien !
Souvent, ainsi passe notre vie. Qu’avons-nous fait du temps qui nous a été donné ?
Entre travail et consommation, quel temps nous reste-t-il pour être vraiment en contact avec nous-même et avec les autres ? Pour vraiment regarder, ressentir, écouter et aimer ce monde merveilleux dans lequel nous vivons, cette vie miraculeuse ?